Massages Sportifs pour les Coureurs

Catégories

Ruben Oliver MedbaseAuteur : André Beuchat, Chef des thérapies, Physiothérapeute diplômé FH, MAS musculo-squelettique OMTsvomp, Physiothérapeute du sport SPT, Medbase Bern Zentrum

 

 

 

 

Un massage sportif régulier permet non seulement d’augmenter les performances, mais aussi de prévenir les blessures, de « pousser » encore la compétition et de favoriser la régénération. Il n’y a qu’une seule situation dans laquelle il est préférable de ne pas intervenir.

Des muscles bien entretenus sont plus performants. Pour cette seule raison, il est logique de prendre soin d’eux. Un moyen efficace est le massage sportif régulier, c’est-à-dire le recours à un massothérapeute sportif toutes les deux semaines environ pendant la saison de compétition et toutes les trois à quatre semaines en dehors de la saison des courses.

Le massage sportif est adapté de manière très individuelle, en fonction de l’objectif poursuivi par le triathlète : il peut avoir lieu de manière pré-active, c’est-à-dire avant la compétition, dans le cadre de l’échauffement. Ou entre les deux, par exemple pendant une courte pause boisson, pour détendre les muscles tendus. Enfin, le massage post-activité est utilisé pour la régénération et le soin des muscles.

Les mouvements répétitifs de la course à pied peuvent entraîner un raccourcissement et un surmenage des muscles en question. Si un tendon « frotte » sans cesse sur un os, cela entraîne souvent une inflammation et une usure. Le massage sportif permet de contrer ce phénomène.

Le massage sportif pré-actif

Il devrait durer au maximum 15 à 20 minutes et ne pas trop relâcher la tension musculaire, car le risque de blessure augmente. Le relâchement ne signifie pas automatiquement une diminution du tonus musculaire. Par conséquent, le massage est effectué rapidement. Les rubans adhésifs ou les bandages peuvent avoir un effet de soutien.

Le massage sportif préventif permet d’atteindre plusieurs objectifs : tout d’abord, il favorise la circulation sanguine. Les vaisseaux sanguins se dilatent sous l’effet du massage. Par conséquent, plus de sang, plus de nutriments et plus d’oxygène atteignent le muscle, ce qui augmente les performances.

Deuxièmement, il prévient les blessures car les muscles deviennent plus souples et flexibles grâce au massage. Troisièmement, un massage rapide et intense active le système nerveux sympathique, ce qui met le corps dans un meilleur état de préparation à la compétition. Et quatrièmement, le masseur ou la masseuse peut donner confiance au sportif et l’aider à le « pousser ».

Le massage sportif post-actif

Le massage sportif post-actif favorise la récupération, aide à éliminer les « déchets » dans les muscles, soulage les tensions musculaires et détend les muscles. Il peut également être en mesure de réduire les douleurs musculaires. Par rapport au massage pré-actif, le massage post-actif est effectué de manière plutôt lente et fluide.

Que peuvent faire les coureurs eux-mêmes ?

Des étirements réguliers font tout autant partie des soins musculaires que le relâchement des bandes à l’aide des rouleaux noirs et des applications de chaleur. Les séances de sauna, les bains et les huiles ou crèmes de massage chauffantes sont recommandés. Pour un effet optimal, il convient de les appliquer en les massant soigneusement.

Immédiatement après le sport, un bain glacé ou une douche froide des bras et des jambes est bénéfique pour la régénération. Certains athlètes sont convaincus que la récupération peut aussi passer par l’électrostimulation avec un appareil TENS ou Compex.

Conseils

  • En cas de blessures ou d’inflammations aiguës, un massage sur le muscle affecté amplifie encore la zone de la blessure. Dans ces cas, il est donc préférable de travailler avec des compresses rafraîchissantes ou du froid.
  • Après une blessure, le massage sportif favorise le processus de guérison. Pour renforcer la musculature, il faut toutefois recourir à la physiothérapie ou à une formation de réadaptation bien accompagnée ; les massages ne sont pas utiles dans ce cas.
  • Si les douleurs ne s’améliorent pas, il convient de vérifier vos mouvements avec votre entraîneur ou votre physiothérapeute et, par exemple, d’effectuer une analyse de la démarche lorsque vous courez.
  • Des chaussures inadéquates peuvent également entraîner une charge incorrecte, contre laquelle le massage ne peut rien à long terme.
  • Il est toujours important que toute l’équipe qui s’occupe du coureur coopère.

Qui est Medbase ?

 

Medbase est le plus grand réseau multidisciplinaire de médecine du sport en Suisse et offre des services spécialisés de médecine du sport pour les athlètes, les clubs et les associations sportives à tous les niveaux d’activité dans les domaines de la médecine du sport, de la physiothérapie du sport, des diagnostics de performance et des conseils d’entraînement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *