L’equipement sportif hivernal

Catégories

Courir en hiver implique une adaptation de ses habitudes et le choix de vêtements appropriés. Avec les bons vêtements, vous pouvez profiter de la course à pied et vous ne risquez pas de tomber malade. Dans cet article, nous vous proposons quelques conseils sur les vêtements adaptés aux températures hivernales.

Comment s’habiller pendant la saison froide ?

En hiver, il est plus difficile de trouver la motivation pour sortir de chez soi et aller courir dans le froid. Cependant, si nous voulons respecter notre plan d’entraînement et ne pas perdre la forme (durement gagnée), nous devons affronter les basses températures et faire du sport en hiver aussi ! Il est par ailleurs bien connu que courir pendant l’hiver est bon pour la santé, car les basses températures stimulent le métabolisme et le corps s’active davantage.

En général, il est préférable de choisir des vêtements adhérents, afin de réduire la quantité d’air entre la peau et le tissu. Récemment, la qualité des vêtements synthétiques a beaucoup augmenté et il est maintenant possible de combiner le confort avec un haut niveau de déperlance : de cette façon, la transpiration peut être évacuée de la peau tout en maintenant le confort thermique.

Il est conseillé d’éviter le coton (il absorbe la sueur et refroidit rapidement). En règle générale, il est préférable de ne pas trop s’habiller pour éviter une transpiration excessive.

Voici 6 conseils pour les vêtements d’hiver.

Le principe de l’oignon

Notre premier et plus important conseil est de s’habiller comme un oignon. En fonction de la chaleur, nous ajoutons ou retirons une couche à nos vêtements, qui doivent être aussi techniques et légers que possible.

 

 

 

Le principe de la stratification stipule que pour courir par basses températures, il faut s’habiller en couches, plus précisément en trois:

  1. Première couche : Pour la première couche de notre oignon, nous devons porter des vêtements directement sur la peau, afin de rester au sec. L’important est d’éviter que la sueur ne s’évapore sur la peau, car cela nous donnerait froid. Il est donc conseillé de porter des sous-vêtements fonctionnels et adhérents (la sueur est transportée de la peau vers l’extérieur, la température corporelle reste constante car la chaleur est retenue et la peau reste sèche). Il doit être chaud mais léger, afin de ne pas mouiller notre corps en cas de transpiration. Il est judicieux d’acheter des vêtements techniques de qualité, fabriqués dans des matériaux respirants. Nous recommandons un débardeur anti-transpiration, un t-shirt ou une chemise à manches longues, un top ou un soutien-gorge de sport pour les femmes.
  2. Deuxième couche : La deuxième couche est utile pour la thermorégulation, et a une grande influence sur les performances et le bien-être. Les vêtements à porter dans cette couche sont moins adhérents, mais plus lourds. Leur fonction est de nous protéger du froid et des intempéries (de nombreux habits sont aujourd’hui fabriqués à partir de tissus innovants résistants à l’eau, qui sont utiles en cas de pluie légère). Pour créer cette couche d’isolation thermique, nous vous recommandons de porter un maillot de course thermique ou une veste softshell. Encore une fois, il est préférable de ne pas lésiner sur la qualité !
  3. Troisième couche : La dernière couche offre une protection adéquate contre la pluie, l’humidité et le vent. Nous vous recommandons ici une veste de course hardshell capable de résister aux pires conditions météorologiques. Si dans la deuxième couche une veste softshell (élastique, légère, confortable, mais non imperméable) est plus utile, dans cette dernière couche les propriétés de la veste hardshell sont indispensables. Les matériaux coupe-vent et imperméables sont les plus adaptés (il n’est pas nécessaire de prendre une veste lourde qui limiterait nos mouvements, dans l’idée d’avoir moins froid. Il est préférable d’opter pour un produit léger et technique, avec une matière déperlante). Une veste avec une fermeture Éclair est pratique (vous pouvez l’ouvrir pour laisser sortir la chaleur pendant la course, mais vous devez la fermer pour rester au chaud pendant les pauses). En cas de conditions météorologiques défavorables, comme de fortes pluies ou des chutes de neige, une veste dotée d’une membrane imperméable Gore-Tex est le meilleur choix.

Extrémités (mains, tête, pieds)

Examinons maintenant les autres éléments de l’équipement d’un coureur en hiver. Les extrémités (mains, pieds et tête) sont très sensibles par temps froid, car ce sont les dernières zones à se réchauffer ! Nous vous recommandons donc d’utiliser des gants de course d’hiver (évitez les gants en laine, ils laissent passer trop d’air. Les gants pour écran tactile peuvent être utiles pour éviter de les enlever à chaque fois que vous voulez utiliser votre smartphone), des chaussettes de course d’hiver, des cache-cous, un bonnet en tissu technique respirant pour protéger votre front, votre tête et vos oreilles (plus de 30 % de la chaleur se perd par la tête). Si vous n’aimez pas courir avec un bonnet, vous pouvez opter pour un cache-oreilles.

Gilet

Le gilet est sous-estimé, mais c’est un allié précieux. Ce vêtement offre une protection contre les basses températures sans restreindre les mouvements ! Il est plus important de garder le « core » au chaud que de couvrir vos bras ou vos jambes.

Pantalon

Les pantalons de compression pour la course à pied (leggings d’hiver) sont utilisés par de nombreux coureurs. Bien ajusté, confortable et fabriqué dans un tissu respirant, ce type de pantalon présente plusieurs avantages :

  • Il réduit le risque de blessure (par la réduction de l’oscillation musculaire)
  • Il peut augmenter la vitesse de récupération (par une élimination plus importante du lactate dans le sang et une réduction des gonflements)
  • Protège de la végétation et, si nécessaire, des rayons du soleil

Chaussures

Les chaussures de course d’hiver sont un élément essentiel de l’équipement. Les aspects à prendre en compte sont l’imperméabilité, la protection contre le froid et l’humidité, mais en même temps la respirabilité. Une chaussure en Goretex est optimale, car elle peut fournir les deux. Nous recommandons également une chaussure de trail, puisqu’elle offre une excellente adhérence au sol. Les chaussures de course normales ont une semelle trop lisse et il peut devenir dangereux de courir sur des surfaces glissantes.

Visibilité

Enfin, il est important d’être bien visible sur la route lorsque l’on court en hiver. Souvent, les gens font du sport lorsqu’il fait déjà nuit, il convient donc de porter des vêtements qui permettent de signaler votre présence aux automobilistes. Par exemple, des vestes avec des matériaux et des inserts réfléchissants. D’autres astuces consistent à attacher de petites lampes à vos chevilles ou à utiliser votre lampe frontale. Vous pouvez également en profiter pour utiliser des couleurs vives et donner une touche glamour à votre tenue 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *