Protection solaire et Sport, les 10 conseils de l’expert

Catégories

Les activités sportives peuvent impliquer une exposition prolongée au soleil, surtout à l’approche de l’été. Comment se comporter pour éviter les brûlures, et quelles sont les particularités à prendre en compte lorsqu’on parle de crèmes solaires ? Nous avons demandé au Dr Christian Surber (professeur titulaire de dermatopharmacologie et de pharmacie hospitalière) de clarifier certains aspects concernant ce phénomène. Nous vous expliquons ici les 10 principaux points à garder à l’esprit lorsque vous partez faire du sport sous le soleil.

 

Christian Surber (Bâle), professeur titulaire de dermatopharmacologie et de pharmacie hospitalière ; professeur invité et chercheur associé aux cliniques de dermatologie des hôpitaux universitaires de Bâle et de Zurich. Ses recherches portent sur la prévention et le traitement du cancer de la peau. Il est expert en protection solaire auprès de la Société suisse de dermatologie et de vénéréologie.

 

1) Quels sont les problèmes liés à la protection solaire et au sport ?

Les activités sportives telles que le cyclisme, la randonnée ou la course à pied sont souvent pratiquées en plein soleil, et il est donc important de savoir se protéger correctement, surtout en été. L’un des principaux problèmes est la grande quantité de protection solaire qui est perdue quand on nage ou quand on s’essuie de la sueur. Les facteurs « climat » et « abrasion » ne peuvent être neutralisés que par une réapplication régulière de crème solaire. Le port de casquettes, de vêtements à manches, de gants et de lunettes de soleil est un moyen de protection très efficace.

2) Quel facteur de protection solaire est le plus approprié ? Quel facteur doit être utilisé dans quelles conditions ?

Pour les activités sportives en plein air, il est recommandé d’utiliser des produits avec un facteur de protection solaire (FPS) de 50 et plus (50+). Outre le FPS (la principale caractéristique de performance pour la protection dans la gamme UV-B), il est important de s’assurer que le produit protège également dans la gamme UV-A. On le reconnaît grâce au logo UV-A sur l’emballage – un cercle dans lequel est inscrit « UVA ».

3) Comment appliquer correctement le produit ?

La performance de protection solaire revendiquée sur un produit est basée sur des tests de laboratoire effectués sur des volontaires. Dans ces tests, la performance de la protection solaire est déterminée avec 2mg de produit par cm2 de peau. Normalement, nous en appliquons la moitié (ou moins) sur la peau. En outre, des zones importantes de la peau sont souvent oubliées (comme les oreilles et le front). Il est conseillé d’appliquer la crème solaire deux fois avant de s’exposer au soleil (la deuxième fois, il s’agit de bien crémer les zones oubliées !).

4) Existe-t-il sur le marché des crèmes adaptées au sport, dont les formules résistent à l’eau et à la sueur ?

La résistance à l’eau d’un produit de protection solaire est évaluée au moyen d’un test standardisé sur des volontaires dans un laboratoire. Si, après deux périodes de 20 minutes dans la piscine, le facteur de protection solaire est encore de 50% de la valeur SPF déclarée, le produit reçoit la classification « imperméable » ; après quatre périodes de 20 minutes, la classification est « extra-imperméable ». La mesure de la résistance à la transpiration n’est pas normalisée. Cependant, il ne faut pas se fier aveuglément à ces classifications, et il est recommandé de réappliquer la crème après chaque séchage.

5) La crème solaire n’est-elle efficace qu’après une demi-heure ?

Il est souvent recommandé d’appliquer de la crème solaire sur la peau 20 à 30 minutes avant l’exposition au soleil. Les gens concluent à tort que la crème solaire n’est efficace qu’après cette période. La raison de cette recommandation est tout autre ! La plupart des crèmes solaires contiennent des composants volatils tels que l’eau et l’alcool. Ce n’est qu’après la volatilisation de ces composants que le produit de protection solaire « colle » à la peau.

6) Puis-je arrêter d’utiliser de la crème solaire une fois que j’ai bronzé ?

Le bronzage est un mécanisme de protection de la peau contre les rayons UV. Cependant, le pouvoir protecteur de ce brunissement est très faible. Malgré le brunissement, vous ne devez jamais cesser de vous protéger du soleil avec de la crème solaire. Il faut toujours utiliser des produits avec un facteur de protection solaire le plus élevé possible (FPS 50+) pendant les activités sportives en plein air.

7) On craint souvent qu’une protection solaire très élevée puisse compromettre la production de vitamine D dans la peau : où est la vérité ?

Les crèmes solaires ne nuisent pas à la production de vitamine D dans la peau, car elles n’empêchent jamais complètement les rayons UV de pénétrer dans la peau (pour en savoir plus, regardez le film « Crèmes solaires : le SPF50 protège cinq fois mieux que le SPF10 ». En outre, les écrans solaires ne sont presque jamais appliqués dans la quantité requise (2mg/cm2) pour atteindre le facteur de protection solaire indiqué. De plus, il existe de nombreuses situations dans la vie quotidienne où la peau est exposée à une lumière solaire modérée qui permet de produire de la vitamine D. La capacité de la peau à produire de la vitamine D diminue avec l’âge. La vitamine D « manquante » peut être facilement complétée (par exemple, avec les gouttes Vi-De 3®).

8) Comment savoir si votre peau est photo dégradée ?

La peau photo dégradée se manifeste principalement sur le visage, les oreilles, le crâne chauve, le décolleté, les avant-bras et le dos des mains par des taches brunes et blanches. Plus tard, les signes du vieillissement de la peau deviennent de plus en plus évidents. Diverses formes de cancer de la peau peuvent également se développer. La peau endommagée par la lumière peut être visualisée en détail avec une caméra UV. Pour en savoir plus, regardez le film YouTube « How The Sun Sees You » .

9) Les nanoparticules dans les crèmes solaires sont-elles dangereuses ?

Les filtres solaires sont présents dans les produits de protection solaire soit dissous sous forme de molécules uniques, soit en suspension sous forme de nanoparticules ou de microparticules. La plupart des produits solaires sur le marché contiennent des molécules filtrantes dissoutes. Malheureusement, il existe une peur généralisée de beaucoup de choses qui contiennent le mot « nano ». Dans le contexte des crèmes solaires, on soupçonne souvent que les particules pénètrent dans la peau et provoquent des maladies dans l’organisme. Contrairement aux molécules filtrantes dissoutes, les filtres solaires qui sont des nanoparticules ou des microparticules NE PEUVENT PAS pénétrer la couche supérieure de notre peau (stratum corneum). Les nano- ou micro-particules sont trop grosses par rapport aux molécules dissoutes du filtre. Par conséquent, les produits de protection solaire qui contiennent des nanoparticules ou des microparticules sont parmi les produits les plus fiables.

10) Y a-t-il des produits que vous ne recommanderiez pas ?

Il existe aujourd’hui une grande variété de produits. Le plus important pour tout consommateur ou patient est de trouver un produit agréable au toucher et confortable à appliquer sur la peau. En général, les produits de protection solaire en spray ne sont pas recommandés. Tout d’abord, lorsque vous pulvérisez, environ un tiers du produit est perdu dans l’environnement ; ensuite, de nombreux produits en spray contiennent des composants qui s’évaporent rapidement et le produit ne reste concentré que localement ; enfin, contrairement à ce qui est dit sur la publicité, même les produits en spray doivent généralement être appliqués à la main sur la peau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *