Pour une compétition réussie: 10 conseils

La préparation a été longue et intensive. Tu souhaites maintenant donner ton maximum le jour X afin d’atteindre ton objectif personnel. Ne laisse rien au hasard et prends les bonnes dispositions pour la compétition. Nos dix conseils te montrent comment être prêt le jour de la course afin d’être content de toi à l’arrivée.

Soit positif

Peu importe si tu n’es pas parvenu à dormir à cause de la nervosité ou que tu n’as rien pu avaler lors du petit déjeuner. Aujourd’hui est un jour important pour toi et tu as beaucoup investit afin d’atteindre tes objectifs. Prend du plaisir et tu termineras ta course avec le sourire.

Choisir un rythme de course raisonnable

On est souvent tenter de partir trop rapidement lorsqu’on est pris dans la masse de coureurs au départ. Soit raisonnable et choisis ton rythme afin de pouvoir encore accélérer dans la deuxième moitié du parcours. Le plan d’entraînement de running.COACH te fournit des pronostiques qui t’aident à bien répartir l’effort lors de la course.

Concentre-toi

Pendant la course, concentre-toi sur toi-même. Ta respiration, ton rythme ainsi que ton style de course sont au centre de ton attention. Les autres coureurs tout comme les spectateurs peuvent te motiver mais ne doivent pas trop influencer ta course.

Sectionner le parcours

En compétition, une bonne répartition c’est déjà la course à moitié gagnée. Cela ne t’aide pas seulement pour le choix du rythme mais aussi au niveau du mental : fixe toi des objectifs intermédiaires que tu souhaites atteindre, comme par exemple des lieux précis ou une distance déterminée sur le parcours.

Diversion

Musculature des cuisses fatiguée, respiration difficile, cloques au pied ou encore le sentiment „Je n’en peux plus“ – tout cela peut se passer lors d’une compétition. Il est donc important de réussir à penser à autre chose ou à tourner cela en positif : au lieu de rester concentré sur les jambes douloureuses, tu peux penser à tes bras et à leur rôle dynamique. Ou alors à un entraînement où tu es parvenu à contrer des pensées négatives.

Motive-toi

Motive-toi constamment lors d’une compétition afin de fournir le maximum. Imagine-toi passer la ligne d’arrivée et comment tu seras fière d’y être parvenu. Tu peux aussi penser à la manière dont tu voudrais être récompensé pour cette performance. Cela peut être par exemple une boisson particulière, un repas délicieux ou un massage.

Reste flexible et décontracté

Peut-être que tout ne fonctionne pas exactement comme prévu lors de la course : conditions météo extrêmes, problèmes de digestion ou impossibilité de maintenir le temps de course estimé. Rien ne sert d’investir encore plus d’énergie mais il est important de rester flexible. Quand le plan A ne marche pas, alors le plan B devrait fonctionner.

Contrôler l’exécution des mouvements

En course, il est important de temps en temps de faire attention à l’exécution des mouvements pour éviter les crampes : que font les jambes ? les bras ? comment est la posture du corps ? est-ce que je respire régulièrement ? Optimise le mouvement si nécessaire.

Ravitaillement

Lors d’une course de plus de 60 minutes, le corps a besoin d’énergie supplémentaire sous forme liquide (eau, gel) ou si nécessaire sous forme solide (barre, fruit). N’essaie pas un nouveau produit lors de compétitions mais plutôt lors d’entraînements. Celui ou celle qui ne se ravitaille pas assez risque une fringale.

Profite du sprint d’arrivée

Tu y es parvenu. C’est LE MOMENT. Tu as beaucoup investit lors des derniers temps et tu as probablement renoncé à différentes choses. L’arrivée est proche : profite à fond des derniers mètres.

Ce article est également disponible en DE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright © 2017. running.COACH Blog