Pause saisonnière pour les coureurs. Quand est-il judicieux de faire une pause dans la course à pied ?

Catégories

Avez-vous réussi à terminer la saison ? Vous vous êtes probablement entraîné pendant d’innombrables heures pour atteindre votre objectif, qu’il s’agisse d’un objectif de compétition ou d’entraînement. Vous avez exigé beaucoup de votre corps. Maintenant il est temps de lui donner quelque chose en retour. Vous trouverez ici tout ce qu’il faut savoir sur la pause de la course à pied ou la soi-disant « saison morte » et sur la façon dont vous pouvez en tirer le meilleur parti en tant que coureur.

Pourquoi faire une pause dans la course à pied ?

C’est en fait assez simple : la pause permet d’être plus performant, de faire le plein d’énergie et de motivation.
Une saison de course et surtout un marathon exigent beaucoup du corps. Les structures tendineuses et ligamentaires sont renforcées à long terme par l’entraînement en course à pied, mais elles ont également besoin de temps pour récupérer et s’adapter. La pause est donc cruciale pour réduire le risque de blessure, pour donner au corps le temps de récupérer et pour pouvoir reprendre l’activité avec une grande joie de l’esprit également.

Pour qui est-il judicieux de faire une pause dans la course à pied ?

Si vous courez deux fois par semaine juste pour votre bien-être et que vous ne faites pratiquement pas d’entraînement intensif ou de compétitions, vous n’avez probablement pas besoin de faire une pause. Mais si vous vous entraînez plus souvent et plus intensément, cela vaut vraiment la peine.
Pour les coureurs, cette « agonie de faire une pause dans la course » est probablement la même chose que « surmonter l’obstacle de faire du sport » pour les personnes qui ne font pas de sport. La plupart des gens préféreraient probablement courir toute l’année, mais CELA n’a pas de sens.  Le corps et l’esprit ont besoin de repos.

Quel est le moment idéal pour une pause saisonnière ?

Le moment idéal est l’automne/hiver et après un objectif principal, par exemple après un marathon.

Quelle est la durée d’une pause saisonnière ?

La durée est très individuelle et difficile à généraliser. En fonction de la condition générale d’entraînement, de l’intensité de la charge et de la condition physique, la récupération des structures musculaires détruites, la reconstitution des réserves énergétiques et la récupération psychologique peuvent prendre de trois à six semaines. Il est préférable de définir la période optimale pour vous-même au début de la pause.

À quoi ressemble une pause dans la course ?

Une pause dans la saison ne signifie pas nécessairement l’absence d’entraînement à la course à pied. Vous pouvez, par exemple, vous abstenir tout simplement des séances intensives et ne faire qu’un entraînement de course détendu. Dans l’idéal, cependant, vous ne planifiez rien pendant cette période et vous vous entraînez principalement en fonction de votre humeur.
La « pause » ne signifie donc pas seulement mettre les jambes en l’air et se gaver de chocolat. Faire une pause, c’est entretenir son corps par un entraînement modéré. Profitez-en pour essayer d’autres sports (spinning, yoga, Pilates, etc.).  Vous trouverez ici des idées pour des formes alternatives d’entraînement en hiver.
Vous pouvez aider votre corps à se régénérer plus rapidement en adoptant une alimentation de qualité, riche en protéines, et en intégrant à votre routine quotidienne des mesures régénératrices telles que le sauna, les massages, le bain ou le roulement sur le Black Roll. Mais profitez également de cette pause pour faire des choses que vous négligez habituellement. Mangez ce dont vous avez envie, vous pouvez aussi prendre un peu de poids pendant cette période. En hiver, cela minimise le risque d’infection.

Comment se remettre sur les rails après une pause ?

Après une pause, on est généralement très motivé, mais il faut tout de même se retenir un peu et surtout ne pas en faire trop. Une bonne préparation, où vous vous concentrez sur l’entraînement de base ainsi que sur l’entraînement de renforcement et de stabilisation, en particulier pendant les mois d’hiver, en vaut la peine. Si vous envisagez de participer à des courses (courses en ville, courses du Nouvel An, courses de fond) pendant cette phase, vous devez le faire en dehors de l’entraînement et principalement pour le plaisir.

Comment intégrer la pause dans mon plan d’entraînement ?

En général, il vaut la peine de s’entraîner comme vous le souhaitez pendant cette période, mais gardez tout de même une trace de vos entraînements afin de pouvoir vraiment maintenir une vue d’ensemble. Les unités plus intensives peuvent être remplacées par des courses d’endurance ou supprimées. Dans running.COACH, chaque session d’entraînement peut également être réalisée de manière alternative. Les informations correspondantes sont indiquées.

Soyez courageux et n’ayez pas peur de perdre la forme. Ça ne se passe pas si vite. Mais il ne faut pas non plus s’attendre à LA forme optimale immédiatement après le retour à la course. La pause sera payante, peut-être seulement un peu plus tard.
Quelles sont les expériences personnelles que vous avez eues avec une pause saisonnière ?

Auteur du blog : Stefanie Meyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *